ET SI ON DÉCONFINAIT LA PENSÉE ?

ET SI ON DÉCONFINAIT LA PENSÉE ?

Cycle d’interviews en 4 étapes [3/4 ]


Face aux impératifs sanitaires liés à la pandémie et aux décisions prises en urgence par l’exécutif, Denis Brusselmans, avocat, brosse le tableau des modifications majeures mises en œuvre par le pouvoir judiciaire.

Même si celles-ci semblent offrir certains avantages à court terme, elles présentent néanmoins des risques considérables si elles devaient s’avérer pérennes. 

Analysant les problèmes liés à l’absence de débats, l’obligation vaccinale, l’élaboration d’une loi, le rôle de la contestation, il appelle sans cesse à l’exigence de la transparence, de l’information, de la compréhension et de la participation du citoyen au fonctionnement de la justice.

https://www.youtube.com/watch?v=JIEu1clnsEc&t=48s


Paul Lannoye déconstruit l’idée que le progrès de nos sociétés passe inévitablement par le « tout au numérique ». Bien au contraire, la pandémie actuelle en révèle toutes les limites et les dangers.

Cette assuétude contrainte aux écrans est gravissime en particulier pour la santé mentale et physique des enfants et doit nous faire réfléchir aux conséquences inégalitaires, chronophages et antisociales du télétravail.

Face au bilan écologique et humain désastreux, Paul Lannoye se veut rester positif et appelle chacun de nous à ne pas rester tétanisé face à cette pandémie.

https://www.youtube.com/watch?v=4nx6UWZu0L0


Voir l’article