ET SI ON DÉCONFINAIT LA PENSÉE ?

ET SI ON DÉCONFINAIT LA PENSÉE ?

Cycle d’interviews en 4 étapes [2/4 ]

Après un rappel de la définition générale de la notion de « santé » et de son application à la situation pandémique actuelle, Corine De Haes nous invite à réfléchir aux conséquences pour nos démocraties d’un fonctionnement de type « sectaire » de plus en plus affirmé.

L’enfermement physique et psychologique, l’existence d’un clivage structurel et moral, l’apparition d’une nouvelle normalité ou encore l’absence de débats en sont les signes déjà bien concrets.

Un appauvrissement de la diversité de la pensée en faveur de son uniformisation qui n’est pas sans danger pour les citoyens.

https://www.youtube.com/watch?v=VgEViq_QZYg


Aujourd’hui au cœur du débat sanitaire entourant le Covid 19, il est difficile d’ignorer les dysfonctionnements majeurs des choix politico-scientifiques en matière de soins de santé, de la bureaucratisation de plus en plus prégnante pour l’ensemble du personnel et des patients de ces choix et des conséquences délétères qu’ils engendrent.

Neurochirurgien, Vincent Marneffe, observateur et acteur privilégié de l’évolution de cette médecine en milieu hospitalier, nous en parle.

https://www.youtube.com/watch?v=cPeJuT9cSC8